Catane - à l'abri de l’Etna

VILLES DE SICILE

Villas siciliennes près de Catane >>

Catane | thinkSicilyCatane est la deuxième plus grande ville de Sicile, avec une population de près de 300 000 habitants. Elle se situe sur la mer Ionienne, à l'ombre du Mont Etna, ou « A Muntagna » comme disent les gens du coin.

L'Etna est omniprésent et a, dans une large mesure, façonné à la fois l'histoire et l'existence même de Catane. Des éruptions volcaniques ont détruit la ville à plusieurs reprises, la plus dévastatrice étant survenue au XVIIème siècle. En 1669, Catane fut recouverte de lave, puis, tout juste 24 ans plus tard, en 1693, un tremblement de terre secoua la ville jusque dans ses fondations.

La réaction à cette dernière catastrophe fut incroyable: toute la partie ancienne de la ville fut reconstruite dans le style baroque, avec de grandes et larges avenues et places publiques. Mais le plus remarquable reste le matériau de construction utilisé: la lave! Catane est effectivement une ville « grise », et pour cela unique au monde.

Cliquer sur la carte pour l'agrandir


Carte de Catane | Think Sicily


Catane se visite très facilement, notamment parce que le centre historique est relativement petit. La Piazza Duomo, la place principale, constitue un point de départ idéal.

Cette charmante place et tous les bâtiments environnants furent conçus par un seul homme, Giovanni Battista Vaccarini de Palerme (ne pas mentionner ce fait aux Cataniens cependant, car leur rivalité avec la capitale sicilienne est intense!).

La cathédrale, dédiée à Sainte-Agathe, patronne de la ville, se dresse sur le site d'une église du XIème siècle qui fut presque entièrement détruite par l'éruption de 1693. Sa reconstruction est un impressionnant et imposant édifice baroque intégrant des colonnes romaines provenant de l'amphithéâtre. Ce ne sont pas les seuls éléments romains, cependant, car elle repose également sur des thermes romains. À l'intérieur, le thème baroque se poursuit avec plusieurs chapelles richement ornées et une fresque qui dépeint le séisme de 1693. Bellini, le plus célèbre fils de Catane, est enterré ici, comme le sont (réduits en cendres) trois rois d'Aragon: Frédéric II, Louis et Frédéric III.

Cette place arbore également d'autres bâtiments tout aussi impressionnants, et notamment le Musée diocésain et le Municipio (hôtel de ville), construits en 1741. Une fontaine de lave surmontée d'un éléphant portant un obélisque, symbole de la ville, se dresse au centre de la place. Elle porte une inscription énigmatique, MSSHDEPL, qui selon certains, serait l'acronyme de « L'esprit de Sainte-Agathe est sain et spontané en l'honneur de Dieu et de la libération de la ville ». La dévotion de Catane à Sainte Agathe est telle qu'il existe encore deux églises qui en portent le nom, dont une se trouve juste en face de la cathédrale, et l'autre à quelques minutes à pied en suivant la Via Etnea.

En vous dirigeant vers le sud de la place, vous passerez sous la voûte du XVIIème siècle de la Porta Uzeda, près du port. En tournant immédiatement à droite, vous arriverez sur le marché de poissons de Catane, à la fois coloré, odorant et animé. Si vous y allez avant le déjeuner, vous pénétrerez un monde différent, dont l'atmosphère est restée pratiquement inchangée depuis des centaines d'années.

Si vous ne vous perdez pas dans le tohu-bohu du marché, mais que vous poursuivez au sud-ouest, vous arriverez à la Piazza Federico di Svevia et devant la vieille forteresse du Castello Ursino. Cette imposante structure a été érigée par Frédéric II de Hohenstaufen au XIIIème siècle, sur une falaise rocheuse surplombant la mer. Toutefois, le déversement massif de lave provenant de l'éruption de 1669, a repoussé la mer, créant d'un seul coup, un nouveau littoral et enlevant toute position stratégique au Castello Ursino.

En remontant vers le Nord, vous découvrirez un aspect assez différent de la ville: ses origines antiques.

Catane a été fondée au VIIIème siècle avant J.-C., par les Grecs de Chalcis. Cette ville est ensuite devenue romaine et, fait étonnant compte tenu du nombre dramatique d'éruptions volcaniques et de tremblements de terre qui ont frappé la région, trois théâtres ont survécu à cette période.

Le Teatro Romano, situé Via Vittorio Emanuele, a été construit sur l'emplacement d'un théâtre grec du IIème siècle après J.-C. Son utilisation de la pierre de lave, démontre le temps durant lequel les excrétions de l'Etna ont été utilisées à bon escient. À côté se trouve l'Odéon, un plus petit théâtre utilisé pour des événements plus restreints, tels que des spectacles musicaux. L'amphithéâtre, situé sur la Piazza Stesicoro, à l'intersection entre la Via Etnea et le Corso Sicilia, n'est généralement pas ouvert au public, mais peut être vu de l'extérieur. Une visite guidée reste néanmoins intéressante, car il s'agissait du plus grand amphithéâtre de toute la Sicile, censé accueillir environ 15 000 spectateurs. Un fascinant dédale de passages se cache en-dessous, rappelant le Colisée, son cousin le plus célèbre.

La zone située autour du premier amphithéâtre est consacrée à une série d'églises et au Museo Belliniano, dédié au plus célèbre fils de Catane, le compositeur Vincenzo Bellini. Quelques minutes de marche en direction du nord-est vous mèneront à un autre bâtiment dédié à sa mémoire, l'opéra Teatro Massimo Bellini. La saison d'opéra se déroule d'octobre à juin environ et est à ne pas manquer si vous aimez l'opéra.

Après le spectacle, terminez la soirée en beauté en essayant l'un des nombreux restaurants de la région. Le plat de prédilection de Catane, la Pasta alla Norma, est également dédié à Bellini et se compose de morceaux d'aubergine frits, d'une sauce tomate onctueuse et de ricotta salée... Buon appetito !

Villas siciliennes près de Catane >>

 

Nos conseils ThinkSi vous avez une fringale, faites comme les gens du coin et dirigez-vous vers le Bar Savia de la Via Etnea. Ils font parmi les meilleurs arancini et cannoli que vous ayez jamais goûté!

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction