Le site archéologique gréco-romain de Tindari en Sicile, Italie

SITES ARCHÉOLOGIQUES EN SICILE

Villas siciliennes près de Tindari >>

Torrenova près de Capo d'OrlandoEn roulant sur l'autoroute Palerme-Messine entre Capo d'Orlando et Milazzo, vous aurez sans doute remarqué un édifice perché sur un rocher surplombant la mer et ressemblant à une grande église. Il s'agit du sanctuaire de la Vierge noire de Tindari, un lieu de pèlerinage mais aussi le site d'une ancienne ville grecque.

Le site archéologique

La partie sud de la colline sur laquelle se trouva le Tindaris antique, est protégée par les murs grecs de l'époque, mais la plupart des vestiges se trouvent au nord-ouest du côté mer.

Les habitations et thermes romains abritent de magnifiques sols en mosaïques et d'ingénieux systèmes de chauffage par radiateurs.

La basilique, qui est un bel exemple de l'architecture gréco-romaine, construite autour d'une succession d'arches, se dresse au loin ainsi qu'un théâtre bien conservé, construit au IVème siècle av. J.C. Ici, durant les mois d'été, vous pouvez voir des représentations de pièces grecques et autres manifestations théâtrales. Caractérisé par ses vues imprenables sur la mer Tyrrhénienne, par les îles Éoliennes, la langue de sable et la côte sicilienne, Tindaris est certainement l'un des sites archéologiques les plus intéressants de toute la Sicile.

La Vierge noire 

L'histoire expliquant la manière dont la Vierge noire est arrivée à Tindari sert de substance aux légendes existantes. Selon la tradition locale, la statue, qui est certainement d'origine byzantine, était l'une des nombreuses œuvres d'art passées en contrebande de Constantinople aux VIIIème et IXème siècles, durant la période de l'iconoclasme initiée par l'empereur Léon III. Une tempête a forcé le navire transportant la Vierge Noire à entrer dans le port de Tindari, puis les marins ont déposé leur chargement à l'abbaye locale pour qu'elle soit en sûreté. Elle se trouve maintenant derrière l'autel et porte l'inscription « nigro sum sed formosa » (je suis noire mais belle).

Une autre légende sur la Vierge Noire raconte comment un pèlerin, qui faisait quelques remarques peu flatteuses au sujet de la statue, encourut le courroux considérable de la Madone. La dame en question s'est retournée pour voir avec horreur son enfant descendre en chute libre au pied des falaises qui bordent la mer. Cependant, dans un acte de miséricorde et pour démontrer ses pouvoirs détachés du monde, la Madone a fait se lever un banc de sable de la mer pour amortir la chute de l'enfant. D'où sa forme géographique curieuse que nous aborderons un peu plus loin.

L'histoire de la ville

Les fascinants vestiges gréco-romains du Tindaris antique sont cachés sur la côte nord-ouest du rocher. La ville a été fondée en 396 av. J.C. par le tyran de Syracuse, Dionysius I, et est rapidement devenue l'un des centres grecs les plus importants de la Sicile. En 254 av. J.C., elle changea de mains et devint un avant-poste romain pendant plusieurs siècles. Avec l'arrivée du christianisme et de la Vierge noire, Tindari assuma une certaine notoriété religieuse et une abbaye fut construite. Cependant, malgré la présence de son célèbre icône, Tindari a été incapable de prévoir ou d'empêcher la série de vicissitudes que le destin lui réservait : en 836, la ville fut détruite par les Arabes, reconstruite, réduite en cendres par Frédéric II d'Aragon durant les Vêpres siciliennes pour avoir pactisé avec les Angevins, reconstruite une fois de plus, puis finalement saccagée par le menaçant maraudeur de la Méditerranée, à savoir le pirate Barbarossa (Barberousse).

La langue de sable

Bien en dessous du site archéologique et du sanctuaire se dresse l'extraordinaire « linguetta di Sabbia », un banc de sable qui s'étend sur 1,5 km dans la mer, résistant fièrement aux raids destructeurs incessants de la mer Tyrrhénienne. Clairement visible sur les photos satellites, la « langue » s'élève sur environ 4 mètres au-dessus du niveau de la mer dans ses sommets les plus élevés, et crée une sorte de lagune sur son côté terrestre. Plusieurs petits lacs parsèment la surface et fournissent un abri idéal à une grande diversité de faune et de flore (il s'agit à présent d'une réserve naturelle). Globalement, nous vous recommandons fortement de la visiter, que ce soit pour une baignade ou tout simplement pour faire une excellente ballade.

Villas siciliennes près de Tindari >>

 

Good ThinkingCet endroit est magnifique pour un pique-nique au soleil : derrière vous le théâtre et face à vous une vue mer magnifique et les îles Éoliennes...

 

Sites archéologiques grecs et autres en Sicile :

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction