Le théâtre gréco-romain de Taormine en Sicile, Italie

SITES ARCHÉOLOGIQUES EN SICILE

Villas siciliennes près de Taormine >>

Mazzarò (Taormine)Qu'est-ce que Goethe, Alexander Dumas, Johannes Brahms, Gustav Klimt, D.H. Lawrence, Richard Wagner, Oscar Wilde, Truman Capote, John Steinbeck, Ingmar Bergmann, Francis Ford Coppola, Leonard Bergman, Marlene Dietrich, Greta Garbo, Federico Fellini, Cary Grant, Gregory Peck, Elisabeth Taylor et Woody Allen ont en commun ?

Très simple, ils ont tous séjourné à Taormine, la perle de la Méditerranée.

Idéalement perchée sur un promontoire rocheux surplombant la mer, Taormine a été la destination touristique la plus prisée de la Sicile pendant quelques centaines d'années, après qu'elle soit devenue une partie intégrante du Grand Tour. Ses bâtiments médiévaux magnifiquement restaurés, ses vues à couper le souffle à chaque coin de rue et un réseau vertigineux de ruelles sinueuses parsemées de boutiques, de bars et de restaurants, en font un lieu de vacances idéal.

L'histoire de Taormine est l'histoire de la Sicile dans un microcosme : Les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Normands, les Souabes, les Français et les Espagnols sont tous venus, ont vu, ont conquis et sont partis.

Tauromenium, construite sur ??le mont Tauro, a été fondée par Andromacus à la demande de Denys, le Tyran de Syracuse, en 392 avant J.-C. La première guerre punique a vu Taormine tomber aux mains des Romains en 212 avant J.C. puis la ville est devenue un lieu de vacances apprécié des patriciens et des sénateurs, commençant ainsi la longue histoire de Taormine en tant que destination touristique.

Après la chute de l'Empire romain, les Byzantins vinrent uniquement pour être repoussés par les Arabes en 962. Ils en changèrent le nom pour l'appeler Almoezia et entreprirent d'introduire de nouvelles pratiques agricoles (l'irrigation et l'agriculture d'agrumes) et d'autres passe-temps plus cérébraux tels que la philosophie, la médecine et les mathématiques. Taormine a continué à prospérer à la fois au niveau culturel et économique, avec l'arrivée des Normands en 1079, qui, sous le règne de Roger de Hautville de, boutèrent les Arabes hors de Sicile.

Après une courte période de domination souabe, sous Frédéric II, le pape nomma Charles d'Anjou roi de Sicile. Les habitants de Taormine refusèrent de reconnaître cet intrus comme leur roi et, tout comme un grand nombre d'autres villes siciliennes, ils rejoignirent la révolte contre la domination française au cours des Vêpres siciliennes de 1282.

Une centaine d'années d'incertitude suivirent avant que les Espagnols ne prennent le relais. De toute évidence marqués par Taormine, ils choisirent Palazzo Corvaja comme siège de leur parlement sicilien.

Le reste, comme on dit communément, fait partie de la storia.

De nos jours, Taormine vit du tourisme. Les visiteurs viennent de chaque coin du monde pour voir son théâtre gréco-romain, flâner le long de ses ruelles médiévales parfaitement conservées, admirer ses vues spectaculaires sur le Mont Etna et se plonger dans l'atmosphère emblématique de la Méditerranée.

Cliquer sur la carte pour l'agrandir


Carte de Taormine | Think Sicily


La principale attraction est, sans conteste, le théâtre. Accueillant à présent toutes sortes d'événements, notamment des pièces de théâtre, des défilés de mode, des concerts et des festivals de cinéma, le Teatro Greco, comme son nom l'indique, a vu le jour au 3ème siècle avant J.C., lorsqu'il présenta des interprétations d'œuvres d'Eschyle, Sophocle, Euripide et Aristophane. Initialement assez petit, il a été agrandi par les Romains pour accueillir les spectacles théâtraux grandioses qui leurs sont propres. Les points de vue depuis le théâtre sont spectaculaires, englobant l’Etna (généralement) suivi de son panache de fumée et la baie de Naxos en contre-bas.

L'Odeon est un autre témoignage des origines anciennes de Taormine. Ce petit théâtre a été construit par les Romains, en plein milieu de la vieille ville romaine, juste en dessous de Palazzo Corvaja, lorsque la ville devint une colonie militaire en 21 avant J.-C. Il a été utilisé à la fois pour des représentations théâtrales et musicales organisées pour la crème de la société locale. Il disparut curieusement à un moment pour réapparaître en 1892, quand un forgeron qui creusait la terre, heurta quelque chose qui s'avéra être une brique rouge. Il creusa un peu plus profondément et fit appel à des experts qui découvrirent la première cavea, puis l'orchestre et enfin la scène.

Taormine est centrée autour de son artère principale, le Corso Umberto I. Le plus grand symbole de l'histoire longue et diversifiée de Taormine se trouve peut-être au début de cette charmante rue : Palazzo Corvaja. Son architecture est un mélange sublime d'origines arabe, normande et gothique et comprend des remparts, des fenêtres à meneaux et des cours ombragées. Les Arabes construisirent la tour d'origine dans le cadre des défenses de la ville. La structure cubique, qui est typique de nombreuses tours arabes de cette période, rappelle celle de la Kaaba à La Mecque. Au XIIIe siècle, la tour a été agrandie par les Normands qui y rajoutèrent une aile contenant un hall et des œuvres d'art magnifiques. Les espagnols en firent autant, ajoutant une nouvelle aile au début du XVe siècle pour y abriter le parlement sicilien. Son nom actuel rappelle l'une des plus grandes familles nobles de la ville qui possédèrent l'édifice de 1538 à 1945.

Le Palazzo Corvaja devint une sorte d'hébergement pour familles pauvres et tomba en ruines de la première moitié du XXe siècle jusqu'à la fin de la 2ème guerre mondiale. Après la guerre, il fut restauré et reprit ses lettres de noblesse puis, en 1960, une autre section fut rajoutée pour accueillir les offices de tourisme locales. La partie principale abrite aujourd'hui le Musée des Arts et des Traditions Populaires de Sicile.

La Piazza del Duomo se trouve à l'autre bout du Corso Umberto I, et accueille une cathédrale datant du XIIIe siècle et une fontaine baroque. Comme beaucoup d'églises siciliennes de cette époque, la Cathédrale, dédiée à Saint Nicolas de Bari, possède une structure robuste et des remparts qui délimitent son toit et lui donnent distinctement des allures de forteresses. Son portail Renaissance dément un intérieur essentiellement gothique, orné d'une rosace à l'extrémité ouest.

Taormine possède son propre téléphérique qui transporte les touristes depuis et vers les stations balnéaires qui longent la côte. L'abondance des vastes plages, des criques rocheuses, des petites îles (comme la célèbre Isola Bella) et des éperons d'érosion, fait de cette côte enchanteresse, l'endroit favori des Siciliens et des visiteurs.

Villas siciliennes près de Taormine >>

 

Bon à savoir

Pour venir prendre un thé ou un apéritif en profitant d'une vue vraiment grandiose, le Grand Hôtel Timeo situé juste à l'extérieur de l'entrée du Teatro Greco, est un excellent choix. Vous pourrez siroter votre boisson tout en admirant le Mont Etna et la magnifique côte ionienne depuis la terrasse renommée de cet hôtel prestigieux.

 

Sites archéologiques grecs et autres en Sicile :

 

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction