Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Mozia (Mothya) - l'île forteresse de Carthage en Sicile

SITES ARCHÉOLOGIQUES EN SICILE

Motyé est visible depuis les marais salants et le lagon | Think Sicily

Villas siciliennes près de Motyé >>

Le lagon de la réserve naturelle de Stagnone, situé à mi-chemin entre Trapani et Marsala sur la côte ouest de la Sicile, abrite le plus étrange mini-archipel qui soit, dont le joyau est la petite île de Motyé (Mothya).

C'est ici que les Carthaginois ont construit, il y a environ 2700 ans, un avant-poste commercial et une ville marchande florissante, qui devint rapidement, avec Erice et Palerme, l'une de leurs colonies les plus importantes et les plus prospères.

Lorsqu'on contemple l'île aujourd'hui, on peut se demander si ces 45 hectares seulement fournissaient assez de place pour une ville tout entière. Les recherches archéologiques et les récits de Diodore de Sicile révèlent que les rues étaient étroites et les logements construits en hauteurs, exploitant ainsi au mieux l'espace limité. La ville était entourée de solides fortifications qui lui permettaient de repousser les attaques de ses rivaux grecs en Sicile. Un petit port artificiel, ou cothon, accessible par un canal artificiel, fut construit à l'extrémité sud de l'île.

La plus ingénieuse de toutes les constructions fut cependant la création d'une chaussée sous-marine située dans le lagon peu profond. Elle reliait la porte nord de la ville au continent et a permis aux grandes roues des charrettes et aux chevaux, de glisser en apparence sur l'eau. Cette chaussée, veritable prouesse de l'ingénierie, peut seulement être distinguée sur des photos satellite.

Après plusieurs centaines d'années de prospérité, Motyé fut assiégée en 397 av. J.C. par Denys, le tyran grec de Syracuse. Après une longue et difficile bataille, au cours de laquelle la population locale défendit son île avec une profonde détermination, les Grecs triomphèrent et saccagèrent la ville, massacrant la plupart de ses habitants d'un coup d'épée. Un an plus tard, Himilco, le général carthaginois, reprit Motyé mais choisit de construire une nouvelle ville, Lilibeo (aujourd'hui Marsala), sur le continent. Motyé continua d'être habitée par quelques agriculteurs, mais ses jours étaient comptés.

Les vestiges archéologiques, dont bon nombre furent découverts par Pip « Giuseppe » Whitaker, de la famille propriétaire l'île et producteurs de Marsala, comprennent le « Cappidazzu », un lieu de sacrifice religieux, une partie des fortifications, notamment la porte nord, une nécropole comportant plusieurs pierres tombales, et les contours de quelques magnifiques villas, offrant de splendides exemples de mosaïques très anciennes, fabriquées avec des galets noirs et blancs. Un petit mais néanmoins fascinant musée, dans la Villa Whitaker, expose de nombreux objets d'origine à la fois nord-africaine (Carthage) et grecque, dont une merveilleuse statue d'un conducteur de char.

Rejoindre l'île ne peut être plus simple: il suffit de se rendre au petit embarcadère portant le nom « Motyé » sur le continent, à la Saline Infersa, et hop, vous voilà sur l'une des fréquentes embarcations. Au printemps et en début d'été, Motyé est également une destination magnifique pour un pique-nique...

Villas siciliennes près de Motyé >>

 

Sites archéologiques grecs et autres en Sicile :

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction