Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Les anciens marais salants entre Trapani et Marsala

RÉGIONS DE MERVEILLES DE LA NATURE

Acqua e Sale - les marais salants de la côte ouest

Villas à l'ouest de la Sicile >>

Vents chauds d'Afrique, longues journées d'été ensoleillées et eaux côtières peu profondes ..... la recette parfaite pour fabriquer du sel, se sont dit les Phéniciens il y a environ 2 700 ans. Aujourd'hui, ces mêmes conditions sont toujours orientées à bon escient dans les marais salants entre Trapani et Marsala.

Le sel était, bien sûr, une denrée extrêmement importante dans la conservation des aliments aussi la côte ouest de la Sicile a eu un rôle fondamental à jouer dans la vie quotidienne de milliers de personnes des bords de la Méditerranée et d'Europe.

Il existe deux principales zones de production, l'une à Nubia, au sud de Trapani, et l'autre au « Stagnone », le plus grand lagon d'Italie, à quelques kilomètres au nord de Marsala. Le Stagnone est à présent une réserve naturelle marine couvrant quelque 2 000 hectares, qui abrite non seulement la tradition antique de production de sel marin, mais aussi une vie sauvage luxuriante très diversifiée, et un archipel fascinant composé de quatre îles pour la plupart inhabitées : San Pantaleo, où se trouve l'ancienne Mothya, l'une des premières colonies de Phéniciens en Sicile, Isola Longa, Santa Maria et Schola.

Les marais salants du Stagnone valent particulièrement le détour et offrent un paysage vraiment unique. Les moulins à vent, introduits pour la première fois au cours de l'époque médiévale, parsèment l'horizon, et témoignent de la façon dont se faisaient les choses autrefois, même si un ou deux continuent à fonctionner, pompant l'eau par des vannes pour l'amener dans ou hors des différents bassins. Des tas de sel récoltés, soigneusement recouverts de tuiles en terre cuite, sont entreposés entre la route et les bassins, en attente d'être expédiés.

La production de sel longeant la côte a atteint son apogée juste après l'Unification de l'Italie en 1860, avec plus de 100 000 tonnes par an produites par les 31 marais salants, dont une grande partie a été exportée dans toute l'Europe, dans des endroits aussi loin que la Norvège et la Russie. Aujourd'hui, bien que la demande ait beaucoup diminué, il reste encore un marché de niche avec les gastronomes qui ne jurent que par les qualités uniques du sel : ce dernier est 100 % naturel et contient une concentration plus élevée de potassium et de magnésium que le sel habituel, mais moins de chlorure de sodium. L'absence de traitement chimique signifie que les oligo-éléments sont conservés, ce qui améliore sa saveur. Il est particulièrement bon pour les plats de poisson et peut être trouvé dans de nombreux magasins d'alimentation spécialisés.

Un fascinant musée du sel se situe à mi-chemin entre Trapani et Marsala, sur les rives de la lagune, et apporte aux visiteurs une explication complète sur la manière exacte dont les marais salants se sont développés et ont fonctionné au fil des ans. Vous pouvez aussi prendre un ferry vers le site archéologique phénicien de Mothya sur l'Isola San Pantaleo à partir d'ici.

A quelques kilomètres plus au large se trouvent les îles Égades, et une promenade le long des marais salants du Stagnone au coucher du soleil, offre de splendides vues inoubliables.

Villas à l'ouest de la Sicile >>


 

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction