La Sicile : L'île aux sites du patrimoine mondial de l'UNESCO

GUIDE DE LA SICILE

Son histoire multimillénaire au carrefour de la Méditerranée et le mélange unique d'éléments géologiques qui la caractérise font de la Sicile un lieu regorgeant de merveilles naturelles et créées par l'homme, dont sept sont des sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les sites de Sicile inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO sont répartis à travers toute l'île, soulignant l'immense diversité qui la caractérise, et constituant une synthèse fascinante de sa longue histoire et de son exceptionnelle beauté. Un séjour ne suffit peut-être pas à les voir tous, mais il est vivement recommandé d'en visiter quelques-uns.


1. Syracuse et la Nécropole rocheuse de Pantalica

Suite à la défaite d'Athènes en 413 avant J.-C., Syracuse devint la ville la plus puissante de la Magna Graecia. De nos jours, on peut admirer les merveilles du site archéologique (où le théâtre grec occupe une place de choix) ; ainsi que le cœur insulaire de la ville, Ortygie, où les rues labyrinthiques serpentent autour de ruines anciennes, sites mythologiques et marchés et débouchent sur la splendide Piazza Duomo, où se trouve la magnifique cathédrale baroque construite autour des colonnes d'un temple hellénique dédié à Diane.
Selon l'UNESCO, « l'ensemble de monuments et de sites archéologiques situés à Syracuse (…) constitue un excellent exemple de différentes manifestations d'architectures exceptionnelles à travers plusieurs influences culturelles (grecque, romaine et baroque). »
D'autre part, la Nécropole rocheuse de Pantalica se trouve dans un profond ravin des Monts Hybléens (Monti Iblei en italien), à environ 25km au Nord-Ouest de Syracuse. Comprenant quelques 5000 chambres funèbres remontant à entre les 13ème et 7ème siècles avant J.-C., la nécropole offre un aperçu fascinant de la Sicile avant l'arrivée des premières colonies grecques.

Villas près de Syracuse >>


2. Agrigente et la Vallée des Temples

Fondée au 6ème siècle avant J.-C. par des colons de Rhodes et Crète, Akagras, tel qu'Agrigente était connue à l'époque, devint rapidement une ville grecque prospère, dont la richesse transparaît dans ses magnifiques bâtiments religieux, dont huit temples construits entre 510 avant J.-C. et 430 avant J.-C.. D'après l'UNESCO, la Vallée des Temples « est l'un des monuments les plus exceptionnels d'art et de culture grecque ». À ne manquer sous aucun prétexte, donc. 

Villas près d'Agrigente >>


3. Villa Romana del Casale

Située tout près de la ville historique de Piazza Armerina dans les terres intérieures de la Sicile, la Villa Romana del Casale datant du 4ème siècle après J.-C. ne fut complètement découverte qu'au 20ème siècle. Les archéologues y ont découvert un véritable trésor : environ 3500m2 de mosaïques romaines merveilleusement préservées représentant les escapades d'Homère, des scènes mythologiques ainsi que des portraits de la vie quotidienne des propriétaires romains, dont notamment le célèbre tableau des jeunes filles en bikini faisant de l'exercice avec une balle de gymnastique. L'UNESCO considère la Villa Romana del Casale comme « l'exemple suprême d'une villa romaine de luxe, illustrant graphiquement la structure sociale et économique prédominante de son époque. Les mosaïques qui la décorent sont exceptionnelles de par leur qualité artistique, créativité et étendue. »

Villas près de Piazza Armerina >>


4. Le style Arabo-Normand à Palerme et les Églises et Cathédrale de Cefalù et Monreale

Unique au monde, l'architecture arabo-normande de Palerme a suscité l'admiration et la fascination d'historiens de l'art depuis des siècles. La domination normande de la Sicile a commencé en 1060 et duré plus de cent ans. Après avoir vaincu les Arabes, les Normands optèrent pour un régime de tolérance religieuse et culturelle, intégrant de nombreux aspects du mode de vie arabe au leur et incluant des artistes et architectes Nord-Africains à leurs projects de construction. Il en résultat une remarquable fusion Nord-Sud que l'on peut admirer dans les neufs bâtiments qui constituent le Site du Patrimoine : le Palais Normand, la chapelle palatine, le Palais de la Zisa, l'église San Giovanni degli Eremiti, l'église Santa Maria dell’Ammiraglio, l'église San Cataldo, le Ponte dell’Ammiraglio (tous à Palerme) ; ansi que les cathédrales de Palerme, Monreale et Cefalù. Ainsi que l'a déclaré l'UNESCO, « Collectivement, (ces constructions) constituent un exemple de syncrétisme socio-culturel entre les cultures occidentale, islamique et byzantine sur l'île, à l'origine de nouveaux concepts de l'espace, de la structure et de la décoration. Elles sont également témoins d'une coexistence fructueuse de peuples d'origines et religions différentes (Musulmans, Byzantins, Latins, Juifs, Lombards et Français). »

Villas près de Cefalù >>


5. Les villes baroques du Val di Noto

En 1693, un terrible tremblement de terre dévasta le Sud-Est de la Sicile, détruisant les villes et provoquant la mort de centaines de personnes. Mais le Phénix sut renaître de ses cendres, se relevant des débris pour inspirer une renaissance baroque des plus fascinantes et impressionnantes. Certaines villes furent entièrement reconstruites de zéro sur de nouveaux sites, tandis que d'autres demeurèrent là où elles avaient toujours été. La diversité de l'architecture est particulièrement remarquable, chaque ville ayant créé son propre style inimitable (Caltagirone, Catania, Militello Val di Catania, Modica, Noto, Palazzolo Acreide, Ragusa et Scicli). Selon l'UNESCO, « les villes baroques du Val di Noto dans le Sud-Est de la Sicile illustrent le génie exubérant de l'art et de l'architecture baroques tardifs (…) et représentent l'apogée et l'épanouissement final de l'art baroque en Europe. »

Villas près de Noto >>


6. L'Etna

L'Etna est le plus haut volcan actif d'Europe. Culminant à 3350m, il domine la côte est de la Sicile et a littéralement façonné le destin de la région depuis un demi-million d'années. Sa surface est toute aussi impressionnante, recouvrant 1,190km2, et abritant une large variété de paysages : des champs de lave et cratères aux forêts, de vastes étendues de champs d'agrumes et de vignobles. L'Etna est si vaste et varié qu'on pourrait facilement passer un mois à l'explorer, et n'en avoir toujours approfondi que la surface. L'UNESCO l'a inscrit à sa liste de sites du patrimoine mondial pour « son activité volcanique presque permanente qui continue d'influencer la volcanologie, la géophysique et d'autres sciences de la terre. Le volcan abrite également d'importants écosystèmes terrestres dont une flore et une faune endémiques, et son activité en font un laboratoire naturel pour l'étude de processus écologiques et biologiques. Les caractéristiques volcaniques diverses et accessible font de ce site une destination de choix en matière de recherche et d'éducation. »

Villas près de l'Etna >>


7. Les îles éoliennes

Émergeant de la Mer Tyrrhénienne à environ 30km au Nord de la Sicile, l'archipel éolien a d'évidentes origines volcaniques. Plusieurs îles ont la forme classique d'un volcan, comme le dessinerait un enfant, et deux d'entres elles, Vulcano et Stromboli, sont des volcans actifs. La première est le volcan qui donna leur nom à tous les volcans, et comporte des cratères de boue et de souffre en ébullition ; tandis que du dernier s'échappent des salves féroces de magma et de lave presque tous les jours. Sur les nombreuses plages de l'archipel, la mer est claire et limpide, les collines boisées offrent des panoramas exceptionnels, les conditions sont idéales pour les marins, et l'abondance de produits frais, de fruits de mer et de vins locaux font le bonheur des amateurs de gastronomie. Selon l'UNESCO, les îles « ont fourni à la science de volcanologie des exemples de deux types d'éruptions (vulcanienne et strombolienne) et font donc partie intégrante de la formation des géologues depuis plus de 200 ans. Le site continue d'enrichir le domaine de la volcanologie. »

Villas sur les îles éoliennes >> 

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction