Les îles Éoliennes en Sicile, Italie

ÎLES ET ARCHIPELS

Villas dans les îles Éoliennes, Sicile >>

Villas dans les îles siciliennes >>

Se rendre sur les îles Éoliennes >>

Beauté unique, aux caractéristiques géophysiques fascinantes (deux des îles sont des volcans actifs !), une grande richesse historique, d'innombrables légendes et mythes grecs, des bains de mer fabuleux, des plages incroyables, des vues magnifiques, une myriade de possibilités de promenades en montagne et sur le littoral, des plats alléchants et de succulents vins de dessert... Malgré tout cela, les îles Éoliennes sont assez peu connues hors de l'Italie et restent étonnamment intactes en dehors des semaines chargées du mois d'août.

Cet archipel volcanique compte sept îles habitées qui offrent toutes une ambiance, un sens de l'hospitalité et un charme qui leur sont propres.

Cliquer sur la carte pour l'agrandir


Carte des îles Éoliennes | Think Sicily

Filicudi est la plus grande des deux petites îles de l'ouest, encore préservée du tourisme et loin d'être aménagée. Elle compte trois villages qui offrent quelques restaurants et des marchés, des locations de scooters, de voitures et de bateaux. Il n'existe aucune plage de sable, mais la côte rocheuse et les plages de galets permettent de nager dans une merveilleuse eau cristalline.

Alicudi est la deuxième plus petite des 7 îles, et aussi la plus sauvage et la plus reculée. Elle ne compte qu'un seul hôtel (et le seul restaurant de l'île), quelques maisons et très peu de boutiques... un paradis de calme et de sérénité.

Salina (cliquez sur le lien pour lire la suite) est la plus verte et la plus fertile des îles Éoliennes, célèbre pour ses câpres et son vin Malvasia doux. Elle n'a pas été aménagée pour les touristes comme Vulcano ou Lipari, et n'est pas autant à la mode (ni aussi coûteuse) que Panarea, mais elle arbore d'excellents restaurants, cafés et commerces. Son ancien nom grec, « Didyme » , signifie jumelle et fait référence à la forme en bosse de chameau de ses deux cônes volcaniques, éteints depuis longtemps. L'endroit est par ailleurs particulièrement agréable pour la randonnée.

Vient ensuite Vulcano, l'île qui a donné son nom à tous les volcans. Célèbre pour ses bains de boue ('fanghi') et son cratère principal encore fumant. Vous pourriez être immédiatement frappé(e), en fonction du vent, par l'odeur caractéristique de soufre provenant des sources chaudes. Vulcano est très fréquentée en juillet et août, et la qualité des restaurants n'est pas particulièrement bonne. Mais l'impressionnante marche jusqu'au cratère et une visite des petits villages de Gelso et Piano (vous pouvez compter sur le service de bus local ou encore louer un scooter) rendent cette journée d'excursion intéressante et agréable.

Lipari est la plus grande et la plus peuplée des îles Éoliennes. Elle a été, au cours des siècles et depuis l'époque néolithique, l'île la plus importante de toutes.
Elle possède un service de bus très efficace qui relie la grande ville de Lipari aux autres villages plus petits, mais la meilleure façon de se déplacer reste de louer un scooter.

En dehors de quelques très belles promenades (des cartes de l'île suggérant des itinéraires sont en vente dans des kiosques à journaux et dans quelques autres boutiques), l'étape incontournable de l'île est le « Museo Eoliano » (tél. 090 9880594/174; 09h-13h30 et 15h-19h), un impressionnant musée archéologique, installé dans les bâtiments jouxtant le Duomo, dans la ville haute de Lipari, encore encerclée de remparts. Les brillantes carrières de pierre ponce blanche sont également assez impressionnantes et donnent directement sur la mer, colorant l'eau d'un étonnant bleu turquoise.

L’impressionant Stromboli, en éruption permanente, est sans doute la plus célèbre et la plus spectaculaire des îles Éoliennes. Il est certainement l'un des volcans les plus actifs en Europe et vaut bien une ascension jusqu’au sommet (si possible !).

Panarea est la plus petite et la plus en vogue des 7 îles. Elle doit sa renommée à l'Hôtel Raya, qui attire la jet-set internationale en été. La terrasse de l'Hôtel Raya est l'endroit idéal pour prendre l'apéritif, tandis que sa discothèque maintient toute l'île éveillée jusqu'à l'aube... mais seulement en août ! En basse saison, l'endroit est très calme, avec seulement quelques petites voitures électriques, de belles promenades et des possibilités de baignade uniques dans les nombreux îlots environnants.

D'un point de vue gastronomique, la cuisine éolienne privilégie le poisson frais, les câpres, poivrons et tomates. Les vins de table de la région sont tout à fait acceptables, tandis que le doux Malvasia delle Lipari, ou « Malvoisie » (pour les marins de Nelson) est particulièrement célèbre.

Les îles Éoliennes sont facilement accessibles en ferry et en hydroglisseur, de Milazzo (au nord-est de la Sicile et son histoire est intimement liée à celle des îles), Palerme, Messine et Naples.

Villas dans les îles Éoliennes, Sicile >>

Villas dans les îles siciliennes >>

Se rendre sur les îles Éoliennes >>

 

Nos conseils ThinkUn arrêt obligatoire pour la plupart des Siciliens : le bar Alfredo, célèbre pour ses granités ! Vous pouvez encore vous diriger vers l'hôtel SantaIsabel à Malfa, sur Salina, pour prendre un apéritif ou un digestif. Il dispose d'un splendide bar avec terrasse, surplombant la mer.

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction