Architecture arabo-normande en Sicile

L'HISTOIRE DE LA SICILE

Découvrez les plus belles villas siciliennes à louer >>

Quand les Normands évincèrent les forces sarrasines de Sicile en 1090, cependant, il ne devait y avoir aucune suppression des traces laissées par les arabes.

En effet, les hommes du Nord ont été extrêmement impressionnés par ce qu'ils y trouvèrent, et plutôt que de détruire la culture arabe, ils l'adoptèrent.

De nombreux établissements furent conservés, l'Islam fut toléré et les propriétaires fonciers sarrasins furent autorisés à garder leurs terres. Les habitudes nord-africaines furent adoptées par de nombreux Normands qui s'acclimatèrent à leur vie en plein milieu de la Méditerranée. Les souks prospérèrent, les fraîches cours intérieures arabes furent de rigueur et beaucoup de Normands, y compris certains souverains eux-mêmes, vécurent plus comme des émirs que comme des chevaliers.

Toutefois, là où la fusion des cultures se démarqua vraiment fut dans l'architecture. Palerme fut la capitale de la Sicile sous les Arabes et les Normands, et c'est à cet endroit principalement que le nouveau style architectural fut créé.

Les Normands étaient éclectiques et leur fascination pour l'architecture arabe n'avait d'égale que leur passion pour les mosaïques byzantines. Ils étendirent, modifièrent et ajoutèrent de nombreux bâtiments existants, et le plus souvent ils utilisèrent des artisans arabes pour leurs travaux.

Le Palazzo dei Normanni de Palerme en est un excellent exemple. Alors qu'il s'agissait à l'origine d'un château arabe, les Normands en firent un palais digne d'un roi, ajoutant tours, étages et, l'exemple le plus connu, la Capella Palatina, une chapelle délicieusement ornée qui fut terminée en 1143 par Roger II. Son agencement basilical abrite de riches mosaïques en or évoquant Byzance, des plafonds alvéolés en bois sculptés arabes, des arches sarrasines et des ornements arabesques.

La cathédrale de Monreale, construite en 1174, est un autre exemple suprême de ce style. La façade normande cède la place à de vastes étendues de mosaïques byzantines scintillantes tandis que l'art décoratif islamique couvre tout l'espace des murs et sols disponible. Les cloîtres attenants sont également décorés dans un style arabe, et une fois de plus, les artisans nord-africains ont été en grande partie chargés des travaux.

D'autres bâtiments de Palerme ont été encore plus visiblement influencés par l'architecture arabe. Les églises de San Giovanni degli Eremiti et San Cataldo, par exemple, sont couronnés d'une succession de dômes rouges montés sur des tours cubiques, ce qui fait référence de façon évidente à la préoccupation arabe quant à la quadrature d'un cercle. La Zisa, construite par Guillaume Ier, et la Cuba, construite par son fils Guillaume II, ont été évidemment inspirées par les bâtiments de l'époque fatimide au Caire.

Bien que ces constructions soient tous à Palerme, de nombreux autres splendides exemples se trouvent dans toute l'île, notamment le Palazzo Corvaja à Taormine et le Duomo de Cefalù. En effet, partout où vous allez, vous pourriez avoir la sensation étrange que l'Afrique du Nord est beaucoup plus proche que ce que vous l'aviez imaginé...

Découvrez les plus belles villas siciliennes à louer >>

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction