Comment Syracuse vainquit la toute puissante Athènes

L'HISTOIRE DE LA SICILE

Villas près de Syracuse en Sicile >>

Syracuse a toujours été la ville grecque la plus importante et la plus puissante de Sicile et, en 413 avant J.-C., elle devint indiscutablement la ville la plus puissante de toute la Méditerranée.

La belliqueuse Athènes avait des vues sur la Méditerranée occidentale depuis un certain temps et Syracuse, tout comme la Sicile en général, lui était certainement très familière, le grand Hérodote lui-même ayant donné une place considérable à ce sujet dans ses Histoires.

Il y avait, cependant, un petit problème : le sud de l'Italie et la Sicile étaient vraiment la terre de prédilection des Corinthiens et des Spartiates (Syracuse avait elle-même été fondée par les Corinthiens). Après avoir récemment été en guerre avec les deux, Athènes n'avait pas particulièrement envie de les provoquer inutilement.

Ce dont elle avait véritablement besoin, c'était d'une excuse, et cette dernière arriva à point nommé quand Sélinonte et Ségeste, deux villes importantes de l'ouest de la Sicile, tombèrent une fois de plus en 416 avant J.-C. Ségeste demanda de l'aide à Athènes qui s'empressa de s'exécuter, en envoyant une armée et une flotte importantes sous les ordres de trois commandants, Lamachus, Nicias et Alcibiade. Ce fut toutefois une expédition vouée à l'échec.

Au début, tout se passa comme prévu, mais ensuite, alors qu'il se préparait pour le siège de Syracuse, Alcibiade fut rappelé à Athènes. Les tactiques des Athéniens étaient de couper tous les approvisionnements de la ville et d'affamer la population. Les Syracusains cependant, sous la direction d'Hermocrate, contre-attaquèrent et tuèrent Lamachus, ne laissant que Nicias aux commandes. Le pire était à venir avec l’arrivée des forces de Sparte et de Corinthe commandées par Gyllipus pour aider Syracuse.

Les Athéniens avaient désespérément essayé d'empêcher Syracuse de terminer ses murs défensifs, mais avaient été repoussés aux trois forteresses de Plemmyrion. Désespéré, Nicias écrivit pour demander des renforts qui arrivèrent dès les premiers mois de l'an 413 avant J.-C., sous le commandement de Démosthène.

La situation athénienne se détériora toutefois rapidement, et après plusieurs défaites navales, les deux généraux athéniens décidèrent de tout arrêter. La superstition joua ensuite un rôle important. Une éclipse partielle persuada en effet Nicias de reporter le départ de sa flotte d'une nuit. Les Syracusains saisirent l'occasion et attaquèrent, détruisant toute la flotte athénienne. Les armées athéniennes fuirent en direction de Catane et de Naxos, mais beaucoup de soldats (20 000 selon certains), furent capturés et emmenés à la grande carrière de pierre de Syracuse pour y travailler et rapidement y périr.

Bien que cela ne marqua pas exactement l'acte final de la Guerre du Péloponnèse, cela marqua certainement un changement dans l'équilibre des pouvoirs et déclencha la chute d'Athènes, qui aboutit à l'éclatement de son grand empire en 404 avant J.-C.

Pendant ce temps, Syracuse, qui savourait sa victoire, subit un bouleversement politique lorsque Denys le Tyran destitua Hermocrate, le héros démocrate de la ville. Puis, la cloche sonna pour signaler le début du round suivant, cette fois contre Carthage !

Villas près de Syracuse en Sicile >>

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction