Notre top 10 des châteaux incontournables en Sicile

DES CHÂTEAUX DANS LE CIEL

Il n'est donc pas surprenant, étant donné l'histoire dramatique et belliqueuse de la Sicile, caractérisée par des vagues successives d'invasions des grandes puissances, que l'île regorge d'incroyables et imposants châteaux, positionnés de façon stratégique. Des remparts défensifs dominent le front de mer de nombreuses villes et villages côtiers, tandis que dans l'arrière-pays montagneux, de fantastiques forteresses se dressent vers le ciel depuis d'imposants éperons rocheux, et semblent être des extensions naturelles du paysage géologique brut de l'île.

Nous avons choisi quelques-uns de nos châteaux favoris à travers toute l'île, afin qu'il y en ait au moins un ou deux près de l'endroit où vous séjournez. Tous ont une histoire fascinante et beaucoup ont joué un rôle important dans les événements les plus marquants de l'histoire de la Sicile.

1. Castello Maniace - Syracuse

Situé sur la pointe d'Ortigia, petite île constituant le cœur historique de Syracuse, le Castello Maniace a été commandé en 1240 par l'empereur Frédéric II « Stupeur Mundi », grand bâtisseur de châteaux. Il tire son nom du général byzantin qui avait tant contribué à évincer les Arabes de Sicile au cours de l'une des premières invasions normandes en 1038. Après avoir été un palais royal pour les rois angevins de Sicile, le château servit de prison pendant la majeure partie du XVème siècle, avant de revenir à sa fonction d'origine en raison des structures défensives de la ville. Après d'importants travaux de restauration, le Castello Maniace est maintenant ouvert au public.

Horaires d'ouverture* : tous les jours sauf le lundi de 09h00 à 13h00

 

2. Il Castello di Caccamo

Suivez l'autoroute de Palerme à Cefalu puis sortez à Termini Imerese et dirigez-vous vers le sud, en vous éloignant de la mer pour partir dans les montagnes. Après plusieurs kilomètres de route sinueuse, plus de 500 mètres de dénivelé au-dessus du niveau de la mer, vous arriverez dans l'agréable ville médiévale de Caccamo, dont le château est l'un des plus spectaculairement positionnés de toute la Sicile. Construit au XIIème siècle par un chevalier normand du nom de Matthew Bonellus, il a ensuite été agrandi et fortifié par Manfredi Chiaramonte au début des années 1300. Il offre toutes les caractéristiques que l'on peut attendre d'un château « classique », avec des tours carrées surmontées de créneaux « queue d'aronde », d'épais murs en pierre et donne un sentiment d'invincibilité, en partie du fait qu'il repose au sommet d'un affleurement de calcaire abrupt. Les adultes comme les enfants passeront une bonne journée et ils pourront également apprécier un bon restaurant en contrebas, du nom de A Castellana.

Horaires d'ouverture* : tous les jours de la semaine de 9h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00

 

3. Castello di Venere - Erice 

Erice, l'une des plus belles villes de la Sicile, occupe un emplacement exceptionnel au sommet d'une montagne et offre de superbes panoramas à 360 degrés sur la majeure partie de la Sicile occidentale, la mer et les îles Égades. On admire les plus belles vues depuis le château normand du XIIème siècle, Il Castello di Venere, appelé ainsi car il a été construit sur le site d'un ancien temple de Vénus. Certains impressionnants murs d'enceinte crénelés subsistent (accompagnés de quelques parties intérieures), et il est possible de s'y promener tout en s'émerveillant de la vue sur la Sicile et sur la mer que l'on peut apercevoir en contrebas et qui s'étend à perte de vue. Le deuxième château d'Erice, le Torri Pepoli, se trouve à seulement 100 mètres et comprend une succession de tours monumentales. Il est à présent occupé par un hôtel et un restaurant.

Horaires d'ouverture* : tous les jours de fin mars à fin octobre de 10h00 à 18h00, 19h00 ou 20h00 selon la période de l'année. Durant les mois d'hiver, le château est ouvert uniquement le samedi et les jours fériés.

 

4. Il Castello di Mussomeli

Situé au cœur de la Sicile, à mi-chemin entre Palerme et Agrigente, le château de Mussomeli s'élève au sommet d'un grand rocher calcaire, à plus de 700 mètres au-dessus du niveau de la mer. Dominant la vallée, il surveillait efficacement tous ceux qui allaient et venaient le long de cet important passage. Construit par un autre Manfredi Chiaramonte (un descendant du Manfredi Chiaramonte qui érigea en grande partie le château de Caccamo) en 1370, le château a été construit à même la roche et est incroyablement imprenable grâce à ses parois abruptes sur la plupart des côtés, ses épais murs crénelés et d'étroites fenêtres. L'accès se fait via un long chemin tortueux, peu abrupt qui souligne à quel point le château était isolé et élevé. L'intérieur comporte d'impressionnantes salles voûtées, un cachot humide et beaucoup d'éléments architecturaux d'intérêt, tels que des arcs en ogive et des fenêtres jumelées.

Heures d'ouverture* : à partir du 25 avril, tous les jours sauf le lundi, de 09h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h00. En hiver, le château est ouvert les samedis et dimanches uniquement.

 

5. Il Castello di Aci Castello

La côte est de la Sicile, entre Catane et Taormine, abrite toute une série de jolis villages de pêcheurs, dont l'un s'appelle Aci Castello. Comme son nom l'indique, l'histoire de la ville est intimement liée à son château, qui lors d'une journée nuageuse et pluvieuse d'hiver ne semblerait pas déplacé sur la côte des Cornouailles ou dressé au-dessus d'un loch écossais ! La plupart de ses vestiges remontent à la fin du XIème siècle, lorsque les Normands rebâtirent une forteresse byzantine existante sur ??ce qui était alors une pile de mer en pierre de lave. En 1169, une éruption ultérieure du Mont Etna se répandit en mer, séparant le château de la côte mais le rendant accessible à pied depuis le continent. Il reste une tour rectangulaire qui fut jadis le donjon, une chapelle et quelques pièces, dont l'une abrite un petit musée, mais c'est son emplacement qui est réellement envoûtant.

Horaires d'ouverture* : tous les jours de 09h00 à 13h00 et de 15h00 à 17h00, 19h00 ou 20h00 selon la période de l'année.

 

6. Il Castello di Donnafugata

Il Castello di Donnafugata est situé au sud-est de la Sicile, entre Raguse et la mer. Il ne s'agit pas vraiment d'un des châteaux historiques rompus aux combats qui caractérisent la Sicile, mais plutôt d'une somptueuse résidence aristocratique dont l'architecture éclectique a souvent été modifiée et agrandie entre le XVIIème et le XXème siècles. La plupart des choses encore visibles aujourd'hui sont l'œuvre du baron Corrado Arezzo de Spuches qui posséda le château durant une grande partie du XIXème siècle. Récemment restaurés, les lignes épurées du château et son extérieur en pierre de couleur crème créent une sorte de toile vierge sur laquelle ont été appliquées des fenêtres jumelées normandes, une loggia gothique vénitienne pastiche et une rangée de créneaux décoratifs qui rappellent l'époque médiévale. Disposant de 120 chambres réparties sur trois étages, cet immense bâtiment est situé au cœur de vastes jardins qui sont parsemés de nombreuses plantes exotiques et méditerranéennes et comportent quelques grottes, un tempietto néo-classique et même un petit labyrinthe. À l'intérieur, les visiteurs peuvent observer une partie du premier étage, le piano nobile, et se faire un véritable aperçu de l'imagination enjouée du baron.

Horaires d'ouverture* : en général, tous les jours sauf le lundi de 9h00 à 13h00 et de 14h45 à différents moments de l'après-midi, selon la période de l'année et les jours... Il est préférable de vérifier avant d'y aller !

 

7. Il Castello di Caltabellotta

La ville de Caltabellotta se trouve à environ 20 km vers l'intérieur des terres, depuis le port de pêche de Sciacca. Son nom, dérivé de l'arabe Qalat al Balad qui signifie « château dans le rock », résume assez bien la principale attraction de la ville. Perchée à plus de 900 mètres au dessus du niveau de la mer et inspectant la vallée depuis son sommet, Caltabellotta possède une importance stratégique qui n'aura pas échappé aux envahisseurs normands lorsqu'ils lancèrent une attaque contre la garnison arabe en 1090. Après avoir rasé totalement les fortifications existantes, ils se mirent à construire leur propre château dans l'éperon rocheux et tout autour, et ce dernier reste, encore aujourd'hui, le pivot de la ville. En 1382, le château fut le théâtre de la fin officielle des Vêpres siciliennes, durant lesquelles Federico III fut reconnu roi de Sicile. Parallèles au château, plusieurs églises et un monastère furent également construits par les Normands mais il en reste aujourd'hui très peu de vestiges en dehors de quelques ruines évocatrices et un sens de la mise en scène résultant des vues sans pareil, qui englobent de vastes étendues de la Sicile occidentale, la Méditerranée et même (par temps clair !) l'île de Panetelleria, plus au sud.

Horaires d'ouverture* : n/a - le site du château peut être visité à tout moment.

 

8. Il Castello di Milazzo

Le promontoire accidenté de Milazzo s'avance sur plus de 3 km dans la mer Tyrrhénienne, avec un doigt tendu en direction des îles Éoliennes. Sa position stratégique plut aux Arabes qui commencèrent la construction d'une fortification à cet endroit. Puis, comme ce fut si souvent le cas, les Normands le reprirent et l'agrandirent considérablement avant que l'empereur Frederick II « Stupeur Mundi » l'aménage davantage, le transformant en une citadelle dont les murs imposants allaient plus tard renfermer une cathédrale (1616), un monastère bénédictin et plusieurs autres bâtiments. Aux XVème et XVIème siècles, les souverains aragonais lui ajoutèrent des bastions et des tours rondes. Grâce à la variété de ses styles architecturaux (à savoir une tour carré arabe, des murs normands, un portail en ogive sous Frederick, des tours espagnoles) le château de Milazzo propose une synthèse intéressante de plusieurs styles architecturaux diversifiés de la Sicile.

Heures d'ouverture* : tous les jours sauf le lundi de 08h30 à 13h30 et de 15h30 à 17h30

 

9. Il Castello di Sperlinga

Où commence le château de Sperlinga et où finit l'énorme rocher dans lequel il a été construit, n'est jamais tout à fait clair ! Niché sur les pentes méridionales de la chaîne de montagnes des Madonies et des Nébrodes, la petite ville de Sperlinga est ce qu'on pourrait appeler une ville « hors des sentiers battus » et seuls ceux qui se passionnent pour l'exploration apprécieront les avantages considérables que présente ce magnifique château. La ville est construite autour d'un énorme rocher de grès qui, durant l'époque préhistorique, fut excavé pour y accueillir la nécropole des premiers habitants de la région. Revenons à l'arrivée des Normands en Sicile qui continuèrent les excavations, mais cette fois pour des conceptions architecturales plutôt grandioses : la création d'une fortification imprenable. Le château de Sperlinga dispose d'un agencement ingénieux et incroyablement complexe, intégrant non seulement des tours médiévales classiques, des fenêtres à meneaux et des créneaux, mais aussi des silos de nourriture cachés, des réservoirs de récupération d'eau de pluie et des passages secrets, tous creusés dans la roche. Certaines parties du château émergent du grès, mais, à la manière d'un iceberg, la majeure partie est cachée au-dessous, ce qui est inimaginable pour un observateur ignorant.

L'événement le plus notoire dans l'histoire de ce château s'est produit au cours des Vêpres siciliennes en 1282. Alors que les Siciliens arrivaient en masse pour chasser (et massacrer) leurs oppresseurs angevins, les habitants de Sperlinga accueillirent dans le château quelques soldats angevins survivants. Fait incroyable, ils survécurent pendant un an, ce qui démontre l'invulnérabilité du château. La gentillesse des habitants de Sperlinga est attestée par une devise gravée sur le mur près de l'entrée du château : Quod Siculis placuit sola Sperlinga negavit (Sperlinga fut la seule à refuser ce que souhaitaient les Siciliens).

Heures d'ouverture* : tous les jours de 09h30 à 13h30 et de 15h30 à 18h30

 

10. Il Castello di Castelbuono

Castelbuono, l'une des nombreuses villes médiévales attrayantes des Madonies, offre une magnifique excursion d'une journée pour tous ceux qui séjournent dans la région de Cefalu sur la côte nord de la Sicile. L'attraction principale de Castelbuono (même si la ville possède également de très bons restaurants !) est sans aucun doute son impressionnant château. Commandé par la puissante famille seigneuriale de Vintimille en 1316, le château est une illustration classique de la façon dont, même plus de 200 ans après la fin de la domination arabe, leur style architectural était encore intégré dans de nombreuses constructions normandes-souabes. En effet, la forme même du château (un cube imposant), rappelle les grands édifices mamelouks du Caire et d'autres villes nord-africaines. De leur côté, les tours carrées, les remparts et autres éléments architecturaux, ont une origine normande évidente, tandis que les tours plus rondes sont du style souabe le plus pur. L'intérieur, réparti sur trois étages, comprend une grande chapelle (une extension des frères Serpotta datant de 1684), de nombreuses salles et pièces d'habitation hautes de plafond et l'incontournable donjon ! Les vues depuis les étages supérieurs donnent sur la grande vallée centrale des Madonies et confirment la position stratégique occupée par le château. Ce dernier abrite également le Musée municipal de la ville.

Heures d'ouverture* : tous les jours sauf le lundi de 08h30 à 14h00 et de 14h30 à 20h00

*Heures d'ouverture correctes au moment de la rédaction de ces lignes.

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction