La Sicile intérieure, par monts et par vaux

LA GÉOGRAPHIE DE LA SICILE

Villas à l'intérieur des terres en Sicile >>

Lorsque vous pensez à la Sicile, vous pensez peut-être à des temples grecs ou à des cathédrales normandes, ou encore à l'Etna, ou vous vous imaginez peut-être simplement assis sur la plage ou en train de siroter un granité dans un café du littoral. En fait, la plupart des visiteurs qui viennent en Sicile ne s'aventurent pas loin de la côte, sauf peut-être lors d'une excursion rapide pour voir l'Etna ou les mosaïques de Piazza Armerina. Au Thinking Traveller, on pense que ce serait passer à côté de beaucoup...

Il est vrai qu'avec plus de 1 000 km de côtes, il y a beaucoup à faire sans entrer dans les terres, mais si l'on considère que la superficie de la Sicile est de 25 708 kilomètres carrés (à peu près la même que celle des États du Massachusetts ou du New Hampshire, soit une fois un quart la taille du Pays de Galles ou les quatre cinquièmes de la superficie de la Belgique) et que cette surface comprend un volcan très actif haut de 3 323 mètres, des montagnes de près de 2 000 mètres d'altitude au-dessus du niveau de la mer et des centaines de villes, grandes et petites, représentant un passé européen couvrant plus de 2 500 ans, il devient clair que l'intérieur de la Sicile a beaucoup à offrir.

Ce qui est fantastique, c'est que vous n'avez pas à aller bien loin. Que vous préfériez séjourner dans une villa du front de mer ou dans l'appartement d'un village de montagne, les montagnes ou la côte sont facilement accessibles.

La péninsule italienne est à seulement 3 km du détroit de Messine, et la réapparition des Apennins au nord-est de la Sicile, détermine la géographie d'une grande partie de l'île. Les trois chaînes de montagnes les plus hautes, les Péloritains, les Monts Nébrodes et les Monts des Madonies, dominent la région située entre Messine et Palerme et les voyageurs les plus aventureux sont grandement récompensés par des vues spectaculaires, la faune et la flore ainsi que des communautés de villages montagnards qui existent depuis l'antiquité, comme celles de Polizzi Generosa ou de Petralia Soprana dans les Monts des Madonies.

Au sud des Péloritains et de la vallée de l'Alcantara, l'Etna cède la place à la plaine de Catane, avec ses abondantes plantations d'agrumes. En direction du Sud-est, le plateau ibléen domine la Vallée de Noto, où le tremblement de terre catastrophique de 1693 a laissé son empreinte en créant à Noto, Modica, Raguse et Scicli, l'architecture baroque la plus splendide d'Europe.

En se déplaçant vers le nord-ouest de Raguse, les monts Héréens s'étirent de l'Enna, après Piazza Armerina et Mazzarino, à l'ancienne colonie grecque (aujourd'hui une ville industrielle moderne) de Gela sur la côte. Ici, d'immenses étendues de productions céréalières témoignent des temps anciens où les céréales de la Sicile nourrissaient les armées romaines ayant conquis l'Europe.

Le paysage s'adoucit lorsque vous avancez vers Agrigente et traversez Sélinonte et Menfi qui poursuivent une importante production viticole, puis les monts Sicani, situés à l'intérieur des terres, s’étendent pratiquement jusqu'à Palerme, en passant par plusieurs villes fascinantes aux noms évocateurs : Caltabellotta, Bisaquino (Sta Maria del Bosco), Palazzo Adriano (tournage de « Cinema Paradiso ») et la dernière et non des moindres, Corleone.

La partie occidentale de la Sicile est généralement connue sous le nom de « Val di Mazara », bien que les plaines et la vallée soient interrompues par des crêtes montagneuses comme celle sur laquelle est érigée la magnifique ville perchée d'Erice. Les collines et les plaines de l'ouest de Marsala, Trapani et Alcamo, regroupent la plus grande concentration de production viticole de toute la Sicile et la visite d'une cave permet de comprendre une industrie née dans ces régions, il y a plus de deux mille cinq cents ans.

Villas à l'intérieur des terres en Sicile >>

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction