Lecce, chef d'œuvre baroque des Pouilles

VILLES ET SITES DES POUILLES

Les villas The Thinking Traveller dans les Pouilles >>

Lecce aux Pouilles | Think PugliaConstruite dans le calcaire local d'un blanc crémeux, d'éblouissantes surprises architecturales vous attendant à chaque coin de rue, Lecce est un petit chef-d'œuvre baroque. Le dédale de ses rues offre un mélange kaléidoscopique de panoramas ouverts sur l'horizon, de points de vue spectaculaires et de perspectives impressionnantes faisant la joie des visiteurs depuis bien longtemps.

Forte de sa longue histoire remontant au moins à 2500 ans, l'actuelle Lecce est la principale ville de la péninsule de Salento dans les Pouilles et constitue un centre majeur pour l'industrie touristique de la région. Ses 95 000 habitants n'ont pas oublié leurs racines, cependant, et la production tout comme la vente d'huile d'olive, de vin et de céramique continuent d'être le pilier de l'économie locale.

Histoire

La légende veut que la ville existait à proximité du site de Lecce dès l'époque de la guerre de Troie, même si cela est difficile à vérifier. Ce qui est sûr, cependant, c'est que la ville fut reprise par les Romains au IIIème siècle avant J.-C. Ne se préoccupant évidemment pas de sa position, ils la déplacèrent à 3 km au nord, commencèrent à développer son potentiel et la rebaptisèrent Licea.

L'empereur Hadrien passa énormément de temps et de ressources à la fortifier (souvenez-vous, il aimait bâtir des murs!) et supervisa la construction d'une voie romaine par excellence, reliant tout droit la ville à la côte (l'actuel San Cataldo, à environ 10 km). L'envergure de la ville fut assurée par la construction d'un amphithéâtre et d'un théâtre de 25 000 places.

Avec la chute de Rome, Lecce se trouva en définitive sous le contrôle de Byzance en 549 et resta ainsi jusqu'à l'arrivée des Normands au XIème siècle. En tant que membre du Royaume de Sicile, sa prospérité grandit considérablement et, de 1053 à 1463, ce fut l'une des villes les plus importantes du sud de l'Italie.

Le début du XVIIème siècle connut une nouvelle invasion, mais cette fois de nature culturelle: le baroque! En l'espace d'une centaine d'années environ, la ville changea presque entièrement de visage. Les églises et les bâtiments existants furent rénovés tandis que beaucoup de nouveaux édifices étaient construits par de jeunes architectes ambitieux, dont la fantaisie ne connaissait pas de bornes.

Ainsi naquit Lecce la baroque, dont une grande partie subsiste encore et impressionne les visiteurs.

Attractions à voir en se promenant dans les charmantes rues de Lecce

La Piazza del Duomo est un vrai régal, entourée de toutes parts par des bâtiments magnifiques. Le Duomo lui-même fut construit à l'origine en 1144, mais avec l'arrivée des baroques fanatiques au milieu du XVIIème siècle, il reçut un lifting et un clocher haut de 70m fut rajouté pour faire bonne mesure.

La Basilica di Santa Croce est l'une des façades baroques les plus belles et les plus complexes d'Italie. Son degré de précision est tout à fait étonnant et le perfectionnisme évident de ses créateurs a très probablement contribué à la période exceptionnellement longue de gestation du bâtiment : il a fallu plus de 200 ans pour la terminer avant qu'elle n'ouvre finalement au culte en 1695.

L'Église des Saints Niccolò et Cataldo La façade a été considérablement embellie de statues et d'autres arts décoratifs dans les années 1700, mais l'impressionnant portail d'origine est heureusement resté. Le résultat est un mélange fascinant d'austérité Normande et de tarabiscotage baroque italien.

La Statue de Saint Oronzo : Saint Oronzo est le bien-aimé protecteur de Lecce. La colonne à partir de laquelle sa statue surveille la vieille ville de Lecce est l'une des deux colonnes qui signalait initialement la fin de la Via Appia romaine à Brindisi. Elle arriva à Lecce au XVIIème siècle comme cadeau du peuple de Brindisi, qui croyait que leur saint patron voisin avait intercédé en leur nom et sauvé leur ville de la peste.

La statue de Saint Oronzo veille sur l'amphithéâtre romain, construit à la fin du IIème siècle avant J.-C. Une série de tremblements de terre, de bombardements et d'initiatives urbanistes malheureuses l'ont gardé enterré et oublié jusqu'à la fin de la 2ème guerre mondiale, lorsque les fouilles commencèrent. Environ les deux tiers de l'arène furent découverts et les archéologues calculèrent qu'elle aurait mesuré environ 100x80m avec une capacité de près de 25 000 spectateurs.

Il Castello di Carlo V : Charles V, empereur du saint empire romain et roi d'Espagne (pour ne citer que deux de ses nombreux titres), hérita de vastes étendues en Europe, y compris dans le sud-est de l'Italie. Tourmenté par les attaques des encombrants Ottomans, il ordonna la construction de toute une série de tours et de fortifications le long de la côte des Pouilles. Ce travail réalisé fut le château de Lecce, construit entre 1539 et 1549 sur l'emplacement d'une forteresse normande existante. Ses remparts musculaires démentent la beauté de l'intérieur, qui disposent d'une charmante cour centrale et d'une série de salles décorées pour répondre aux goûts d'un Saint empereur romain. Aujourd'hui, le château accueille des événements culturels et artistiques.

Le centre de la vieille ville de Lecce, ville incarnant le sud de l'Italie par excellence, regorge de places et de palais, et constitue un cadre idéal pour flâner. Cafés, bars et restaurants bordent les rues et offrent des rafraîchissements et des sièges au premier rang pour observer les allées et venues des habitants qui vaquent à leurs occupations quotidiennes.

Les villas The Thinking Traveller dans les Pouilles >>

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction