Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Frédéric II Stupor Mundi et ses châteaux

L'HISTOIRE DES POUILLES

Roi de Sicile, roi de Jérusalem, roi des Romains, roi d'Italie, Saint Empereur de Rome... Frédéric II, Stupor Mundi, était un homme très occupé !

En tant que mécène pour les arts, la poésie et les sciences, il était non seulement l'un des dirigeants les plus importants du Moyen-Âge, mais également un humaniste érudit et tolérant dont la passion pour la construction nous émerveille encore aujourd'hui.

Frédéric II légua un patrimoine architectural considérable, majoritairement réparti dans l'Italie méridionale. Partout où il passa, Frédéric laissa derrière lui des châteaux, des palais et parfois des cathédrales, dont quelques-uns des plus beaux exemplaires se trouvent dans les Pouilles.

Son chef d'œuvre apulien est sans aucun doute Castel del Monte, qui fut construit entre 1229 et 1249. Grâce à la « perfection de sa forme et la fusion parfaite d'éléments culturels provenant de l'Europe du Nord, du monde musulman et de l'Antiquité classique », Castel del Monte a été inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1996.

Juché sur une colline boisée aux abords de la ville d'Andria, à environ 50 km au nord de Bari, Castel del Monte est un site véritablement majestueux. La passion de Frédéric pour l'astronomie et la géométrie y est évidente : le château est octogonal et chaque angle est protégé par une tour octogonale. La cour interne est également octogonale et chacun des deux étages compte huit pièces. Cette uniformité géométrique se reflète également au niveau des fenêtres, à ouverture simple au rez-de-chaussée et surmontées d'arches en double ogive au premier étage.

À l'intérieur, Castel del Monte est également impressionnant, avec ses plafonds surélevés, ses somptueux chapiteaux et colonnes sculptés et ses fenêtres ornées. Ces éléments, tout comme l'absence de douves, font allusion à la véritable fonction du château, celle de pavillon de chasse privé pour l'empereur, et non de bastion défensif.

Si, après avoir visité Castel del Monte, vous souhaitez explorer d'autres châteaux construits par Frédéric dans les Pouilles, nous vous recommandons les suivants :

Trani (sur la côte au nord de Bari) - construit entre 1233 et 1249, il s'agit de l'un de nos favoris ! Situé directement au bord de la mer, le château disposait autrefois d'une douve qui se remplissait d'eau de mer.

Barletta (juste au nord de Trani, sur la côte) - il s’agissait initialement d’une forteresse normande dotée de douves que Frédéric a transformé en palais royal à l’architecture plus élaborée et sophistiquée.

Bari – construit à l'origine par le roi Roger II de Sicile, le château fut presque entièrement reconstruit par Frédéric après avoir été détruit en 1156.

Lucera (juste au nord de Foggia) - construit en 1233 sur les fondations d'une cathédrale plus ancienne. Le roi angevin Charles I y apporta par la suite d'importantes modifications, mais les deux tours cylindriques du plan original de Frédéric ont survécu jusqu'à ce jour.

Gravina in Puglia (près d'Altamura) - construit autour de 1231 en guise de logis de chasse pour satisfaire au loisir préféré de Frédéric : la chasse au vol. Frédéric aimait particulièrement cette région, qu'il qualifia de « jardin des plaisirs ». Cependant, il ne reste pas grand chose à voir de nos jours.

Oria (en plein centre des Pouilles, entre Tarente et Brindisi) – Frédéric agrandit la forteresse existante entre 1227 et 1233, en accentuant sa forme triangulaire et en en faisant un palais digne du mariage d'un Saint Empereur romain.

Brindisi - construit en 1227, puis modifié et agrandi par Ferdinand I d'Aragon et Charles V, Brindisi était l'un des principaux points de départ des croisades. Le château revêtait donc une importance toute particulière.

Gioia del Colle (au cœur des Pouilles entre Taranto et Bari) - construit autour de 1100 par Richard Seneschal, il fit l'objet d'importantes modifications ultérieures par Frédéric. C'est là qu'il enferma sa maîtresse Bianca Lancia... Mais ceci est une autre histoire !

Otrante - bien qu'il ne reste presque rien des renforts apportés par Frédéric à ces impressionnantes fortifications, toute excuse pour visiter Otrante est une bonne excuse !

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction