Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Que voir et que faire dans la ville de Lefkada

L'HISTOIRE ET LES SITES DE LA SUPERBE CAPITALE DE LEFKADA, AU BORD DE LA MER

Villas à Lefkada >>

La pointe nord de l'île de Lefkada est dominée par la ville de Lefkada, qui est le centre économique, commercial et administratif de l'île et compte environ 9 000 habitants. Entourée par la mer de trois côtés, la ville compte de nombreux bars, cafés et restaurants dont la majorité bénéficie d'un superbe emplacement en front de mer. La marina, située au sud-est du centre-ville, vaut particulièrement le détour. Il s'agit de la plus moderne et certainement de l'une des plus belles marinas de Grèce, et peut accueillir plus de 620 bateaux.

En raison de sa popularité, la marina est devenue sa propre micro-métropole et, la nuit, ses restaurants et bars grouillent de visiteurs qui viennent admirer les montagnes qui se reflètent dans les eaux tranquilles et prennent les couleurs du coucher du soleil.

Au-delà de la marina, se trouve la nouvelle gare routière de la ville, d'où vous pouvez emprunter les transports publics pour visiter la grande majorité des sites et villages de Lefkada.

 Agia Mavra

Si vous vous rendez à Lefkada en voiture, vous emprunterez la passerelle ombilicale qui relie l'île au continent et conduit directement au centre-ville. Les personnes parcourant cette route peuvent admirer de superbes vues englobant non seulement le canal et le lagon, qui fait partie des marais protégés de Lefkada et abrite des espèces d'oiseaux rares telles que des pélicans et des aigrettes garzettes, mais également l'impressionnant château d'Agia Mavra (également connu sous le nom de Santa Maura), situé à environ 1 km au nord-est de la ville de Lefkada. Le château a été construit autour de 1300 afin de défendre la ville contre les attaques de pirates et témoigne de l'histoire mouvementée de l'ile, qui se reflète également dans son architecture. À son apogée, le château bourdonnait d'activité et contenait deux églises, plusieurs maisons, une infirmerie et un énorme magasin de poudre à canon pouvant alimenter ses sept canons géants, qui anéantissaient autrefois les navires ennemis et restent orientés vers la mer, l'air menaçant.

Au 15ème siècle, les Ottomans essayèrent de relier le château à la ville de Lefkada en elle-même au moyen d'un pont géant. Ce projet ambitieux, qui prenait la forme d'un aqueduc incorporant 360 arches de soutien a été réduit à néant par un séisme, mais ses ruines sont encore visibles de nos jours. Les Vénitiens rénovèrent le château au cours de leur courte occupation en 1502, mais il fut vite occupé à nouveau par les Turcs de 1503 à 1684, avant que les Vénitiens ne reviennent en force et n'appliquent leur emblème, un lion ailé, au-dessus de l'entrée principale. Une explosion à l'intérieur du château a détruit la plupart de ses bâtiments en 1888, mais, après une deuxième vague de rénovation, il fut converti en camp de réfugiés. Le château a encore beaucoup souffert au cours de la Seconde Guerre Mondiale et de nombreuses constructions à l'intérieur de ses murs ont été détruites. Il reste cependant une destination touristique populaire et nous recommandons fortement une visite de l'église restaurée d'Agia Mavra.

Le centre-ville de Lefkada

La route venant du continent aboutit sur une grande place ombragée bordée d'hôtels et de cafés débordant d'activité de jour comme de nuit. Bosketo, un petit parc situé à proximité et souvent appelé « le jardin des poètes » par les gens du coin, comporte des bustes de quelques-uns des auteurs les plus célèbres de Lefkada, y compris Angelos Sikelianos (1884 - 1951), l'un des poètes les plus éminents de la Grèce Moderne, et Lefcadio Hearn (1850 - 1904). Né à Lefkada et nommé par ses parents d'après l'île, Hearn était particulièrement connu pour ses écrits sur le Japon, où il a passé les 14 dernières années de sa vie, devenant un citoyen japonais naturalisé et adoptant le nom de Koizumi Yakumo.

La rue principale, véritable artère piétonnière de la ville, part de ce quartier. Nommée d'après l'archéologue William Dörpfeld, elle s'étend jusqu'à la place centrale et est bordée d'arcades renfermant des magasins exclusifs et des cafés. C'est là l'un des nombreux aspects qui font de la ville de Lefkada un endroit si agréable pour se promener. Autre attraction non négligeable, les nombreuses églises réparties dans toute la ville valent bien le détour, que ce soit pour admirer les iconostases, des murs recouverts d'icônes magnifiquement sculptées et de peintures à caractère religieux, créés par des artistes locaux de renom. Deux des églises les plus connues sont Agios Spyridon, sur la place principale, et Agios Nikolaos, mais vous en trouverez beaucoup d'autres, datant principalement de la période vénitienne et souvent surmontées de clochers impressionnants. 

Mais les belles églises de la ville de Lefkada ne sont pas les seuls bâtiments à avoir été construits au cours de la période vénitienne. En 1684, les souverains vénitiens décidèrent de délocaliser la capitale de l'île de Lefkada de la colonie à l'intérieur de la forteresse d'Agia Mavra à son emplacement actuel. Ils appliquèrent les règles d'urbanisme médiévales vénitiennes à la ville, la créant ainsi à l'échelle humaine en adoptant la forme d'une énorme arête : la rue principale est une artère centrale d'où partent de petites rues latérales, qui sont à leur tour traversées par des allées étroites parallèles à la rue principale.

 L'architecture de la ville de Lefkada

L'un des souvenirs impérissable que vous garderez de la ville de Lefkada sera sans doute sa collection de maisons colorées à étage, dont l'étage supérieur est recouvert de tôle ondulée peinte en couleurs vives. L'architecture de la ville est un parfait exemple du pouvoir créatif du chaos : bien que les nombreux séismes ayant touché l'île aient réduit à néant la plupart de ses bâtiments historiques, c'est à l'un de ces séismes les plus dévastateurs que la ville de Lefkada doit son architecture véritablement unique. À l'époque du séisme de 1825, Lefkada était juste devenue membre des États-Unis des îles Ioniennes, qui regroupait divers protectorats britanniques. La ville a été reconstruite dans le respect des règlements antisismiques britanniques et il s'agit du seul exemple de ce type en Europe continentale.

Bien que les murs du rez-de-chaussée des maisons soient construits en pierre, les bâtiments sont élaborés de telle sorte que toute charge ou secousse soit transférée directement aux fondations situées en dessous, qui absorbent les chocs. Celles-ci sont composées d'une structure basée sur des troncs d'arbres entiers qui s'étendent sur la longueur et la largeur totales du bâtiment et sont recouverts de goudron puis d'une couche de sable fin, de poussière de porcelaine et de gravillons. L'étage supérieur des maisons est bâti en bois et repose sur des cadres en bois intégrés aux murs en pierre du rez-de-chaussée, permettant une fois de plus de transférer toute charge directement aux fondations. Les cadres en bois des étages supérieurs sont remplis de maçonnerie ou de branches de genêt séchées puis renforcés à l'aide de plâtre ou de tôle ondulée. Aujourd'hui, ces derniers sont peints dans des couleurs vives qui donnent à la ville de Lefkada son ambiance joyeuse et chaleureuse si particulière.

Les musées de la ville de Lefkada 

La ville de Lefkada abrite quelques petits musées qui valent bien une petite visite si vous avez le temps. Le curieux Musée des Phonographes se trouve juste à côté de la principale rue piétonne et renferme une collection aussi fascinante qu'éclectique de vieux gramophones, de disques, de photographies, de peintures, de joyaux et d'instruments de musique. Si vous souhaitez en savoir plus sur les habitants de Lefkada, le Musée du Folklore Orpheus a pignon sur drómos (rue). Située à côté de l'église d'Agios Spyridon, à proximité de la place centrale, il se consacre à l'histoire plus récente de la population de Lefkada et expose des objets recréant la vie quotidienne traditionnelle des insulaires ainsi que quelques superbes articles tissés produits sur l'île. Une pièce typique d'une maison Lefkadienne y a également été recréée.

Cependant, le joyau des musées de Lefkada est sans nul doute le petit musée archéologique. Ce musée captivant retrace l'histoire de l'île et de sa population sur une longue période : du paléolithique jusqu'à la fin de la période romaine. Une partie de l'exposition est dédiée aux fouilles de l'archéologue William Dörpfeld, qui pensait que Lefkada était l'Ithaque historique d'Homère, le lieu de naissance d’Ulysse. Le nombre exceptionnel d'objets d'origine découverts figurant dans ce musée est l'un de ses aspects les plus remarquables : il englobe tous les aspects de la vie sur la longue période couverte : des objets domestiques, des textiles, des colonnes sépulcrales et urnes provenant de cimetières antiques, des bijoux, des outils, des peintures et autres œuvres d'art, des manuscrits et documents imprimés précieux, pour ne citer que quelques exemples.

Villas à Lefkada >>

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction