Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Aucune propriété dans votre liste de demande. Vous pouvez en ajouter ou nous envoyer une demande de renseignements

FAIRE UNE DEMANDE

Sites archéologiques près de Leucade et Meganissi

SITES ANTIQUES GRECS ET ROMAINS SUR LES ÎLES IONIENNES

En raison de leur emplacement, juste au large de la côte ouest de la Grèce, face à la péninsule italienne de l'autre côté de la Mer Ionienne, Lefkada et Meganissi ont vu leur part d'événements historiques.

Des personnages importants de la Grèce antique, et des Empires romain et ottoman ont foulé leurs terres, galopé sur leurs routes ou navigué à proximité des îles et d'aucuns pensent que le palais d'Ulysse se situait à Lefkada et non sur l'île d'Ithaque que nous connaissons aujourd'hui.

L'un des moments déterminants de l'histoire romaine s'est déroulé sur les eaux situées au nord de Lefkada : en 31 av. J.C., Octave y affronta les forces de Marc Antoine et Cléopâtre lors de la bataille d'Actium. Octave triompha et Cléopâtre et Marc Antoine désertèrent leurs troupes et s'enfuirent vers l'Égypte. Peu après, Octave devint l'empereur Auguste, premier empereur romain : un nouveau chapitre de l'histoire romaine débutait.

La province d'Épire, située au nord-ouest de la Grèce, regorge également de sites archéologiques et historiques à explorer, tous facilement accessibles à partir de Lefkada et Meganissi.

 

À 8 km au nord de Preveza (juste de l'autre côté du pont-jetée reliant Lefkada à la Grèce continentale), se trouve le site archéologique mais relativement inconnu de Nikopolis, une ville-forteresse romaine fondée par l'empereur pour célébrer de façon visible sa victoire lors de la bataille d'Actium mais également pour disposer d'une place-forte et d'une plateforme commerciale contrôlant tout ce qui passait dans la région. La ville occupait un site d'environ 150 hectares. Aujourd'hui, on y trouve diverses ruines fascinantes , y compris un odéon, un théâtre et de grandes sections des murs d'origine.


Quelques kilomètres au nord de Nikopolis, vous tomberez sur le site fascinant de Cassope. Comprenant une agora, un théâtre, le prytanéion (siège du gouvernement local) et de nombreuses autres ruines, la ville de Cassope a été construite au 4ème siècle av. J.C. et a prospéré pendant environ 200 ans avant d'être majoritairement détruite par l'invasion des forces romaines; Lorsque Nikopolis a été construite, les habitants qui y restaient ont abandonné leur ville et se sont réinstallés dans la nouvelle capitale de la région.


Toujours plus au nord, si l'on poursuit le long de la route conduisant à Ioannina (dont nous parlerons plus bas) sur encore 70 km, on arrive au site de l'ancien Oracle de Dodona, surpassé uniquement par le célèbre Oracle de Delphes. Dodona est mentionné par Homère (dans l'Odyssée et l'Ilyade), Hérodote et Euripides et a été établi au plus tard au 7ème siècle av. J.C. Sa renommée a grandi au fil des siècles et, autour de 300 av. J.C., le roi Pyrrhus (celui de la victoire à la Pyrrhus) en a fait sa capitale religieuse, en y construisant de nombreux temples ainsi qu'un théâtre et en érigeant des murs autour de l'Oracle.


Ioannina est la capitale de la province de l'Épire et bénéficie d'une position stratégique à environ 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, d'où elle surplombe le lac Pamvotis à l'est. Fondée par l'empereur Justinien au 6ème siècle av. J.C., son histoire a rencontré des hauts et des bas au fils des siècles, mais compte également plusieurs âges d'or, notamment lorsque la ville est devenue le siège de la cour d'Ali Pasha, gouverneur Albanais de la province ottomane de Roumélie. Son train de vie somptueux a grandement influencé l'architecture de la ville et arrivé des personnalités venues de toute l'Europe, parmi lesquelles Lord Byron. Cependant, en 1822, lorsqu'il affronta le Sultan une fois de trop, il fut tué par des troupes ottomanes sur l'îlot du lac Pamvotis et sa tête fut renvoyée à la Sublime Porte. L'îlot, qui abrite un musée dans le vieux monastère d'Agios Panteleimon, peut être visité en bateau. La ville vaut également le détour, non seulement pour son centre ancien, qui renferme un château du 13ème siècle, des églises, des mosquées et une synagogue juive vieille comme le monde, mais également pour ses vues merveilleuses sur le nord-ouest de la Grèce et le travail de ses orfèvres renommés, dont les influences turques sont évidentes.


En tout et pour tout, les amateurs d'archéologie et d'histoire auront beaucoup à voir et à faire pendant leur séjour sur Lefkada ou Meganissi s'ils sont prêts à conduire un peu (jamais plus de deux heures).

 

Mouse X
Mouse Y
Mouse Speed
Mouse Direction